Danielle Eog : « J’ai honte du comportement des camerounais…. »

Danielle Eog ou Makedah, comment préfères-tu qu’on puisse t’appeler?

MAKEDAH !!!Makedah (en référence à la reine de Sheba) marque le passage de la larve au papillon. Je suis souveraine de moi-même. Je suis guidée par l’expression de ce que je suis, je suis en accord avec moi-même, j’ai défini mon identité: Un enfant de L’Univers.

Tu reviens du MASA, parles nous de cette nouvelle expérience

Je suis très fière de faire partie depuis 2011 du collectif HIP HOP DEVELOPPE, créé par Michael Epaka et Sadrak. Le concept était de réunir des artistes solo autour de projets musicaux en troupe. Ainsi on y retrouve Lady B, Teety Tezano, Sadrake, Andango Salicia… Apres 5 ans de travail ( souvent dans l’ombre) nous avons comme beaucoup d’artistes postulé pour le MASA, et c’est avec joie que nous avons appris que nous étions les invités officiels du MASA pour représenter le CAMEROUN

Tiens Teety Tezano, Danielle Eog, un webzine, dis que vous avez disparus et pourtant on croyait en vous, comment tu réagis à cela?

Cela m’a fait rire de lire que nous avions disparu, surtout deux jours après notre retour TRES positif d’Abidjan

Est-ce révoltant?

Je n’ai jamais eu d’Interview de ce magazine, les seules fois où j’ai été mentionnée, c’était pendant le buzz d’Island Africa Talent! Je ne pense pas que ce soit révoltant. C’est juste triste! La presse Camerounaise doit apprendre à aller vers la source de l’information.

Pourquoi tu évoques qu’elle a un parti pris?

Je ne reviendrai pas dessus. Les  » initiés » savent de quoi il s’agit! (Rire)

Après l’Institut Goethe, Le MASA, c’est quoi la suite?

Frankfort et Manheim en Allemagne le mois prochain, avec Macase et Krotal d’ailleurs. Un atelier de création à la Pop Académie de Manheim ( conservatoire huppé) 1 festival et un concert radiophonique a Frankfort.

Parlons de toi et Krotal, une collaboration qui dure?!

C’est chez Krotal que j’ai enregistré en studio pour la toute première fois, en 1999, à peine 17ans encore lycéenne! J’ai fait mon entrée dans le business par cette rencontre.

Vous deux, c’est un bon duo, c’est quoi la suite?

On verra bien! Peut-être qu’en Allemagne on aura de l’inspiration pour une nouvelle collabo!

On s’en souvient encore de l’expérience Prix Découvertes RFI? Tu songes un jour candidater pour ce prix?
Je suis sur d’autres types de projets en ce moment. Je compose mon second opus, je voyage et je rencontre des gens magnifique Qui m’inspirent un nouveau souffle, un nouveau son.

Qui sont tes 5 artistes musiciens préférés actuellement au Cameroun?

Mr Sto, Sanzy Viany, Teety Tezano, Dee Jay Panebo, Gasha.
Revenons à ton nouvel opus en préparation. On devra s’attendre à quoi?

Du live, des rythmes d’Afrique au son de la soul et du jazz!

Si on parlait plutôt de Danielle Eog. Mariée, mère, prétendant, l’école?!

Pas encore mariée, beaucoup de prétendants, je cherche encore l’Homme Arc-en Ciel! Maman de Noe et Moonie.

Beaucoup de prétendants? Tu vas donc baser ton choix sur quel critère?

Son aura, sa lumière, sa grâce, sa connaissance.

Quelle note donnes-tu à la musique camerounaise?

Je n’ai pas à la juger, ni à la noter. La musique est un Esprit. Chacun en dispose selon ses ressources personnelles

As-tu une anecdote que tu aimerais partager avec les lecteurs de Chap Chap magazine

Oui !!! Ce fut extraordinaire de chanter devant 4000 personnes qui ne nous connaissent pas, et qui en redemandent à la fin du show. Magique d’être inconnus et de voir les nangas ivoiriens se déhancher au son de notre musique. Je parle de l’expérience du MASA, avec le HHD.

Un mot pour ceux qui te lisent actuellement

One in all, all in One!

Il se dit que tu es l’une des plus calmes des artistes, mais là, qu’est ce qui peut t’énerver?

J’avoue que même quand je suis énervée, c’est très modéré! Peu de choses m’énervent. Et pour ma santé, je les tairais.

Qu’est ce qui te wanda?

Peu de choses me Wanda. Rien de nouveau sous le soleil… Par contre, je suis de ceux qui s’émerveillent devant une fleur, un reflet de vert dans le ciel, ou par la caresse du vent, et le parfum de la terre après la pluie.

Un coup de gueule?

J’ai honte du comportement des Camerounais qui ne savent pas encourager leurs frères, les tirer vers le haut, vivre avec eux, les aider. En Côte d’Ivoire, il y a 3 jours de deuil national après l’attentat de Grand Bassam.

Reprends ta nature, un mot doux?!

AMOUR AMOUR AMOUR AMOUR.

Peace and love, de la part de toute la team de Chap Chap magazine

Merci à vous.
12476583_972016566207360_733695932_n Interview réalisée par Joseph Dzéné