Micca Marthe Cécile : « les crimes rituels sont en pleine expansion au pays »….

Tu peux te présenter?

Je suis Micca Marthe Cécile, camerounaise d’origine, je viens de la province du Centre. Je suis une digne fille du Nyong et Soo. Plus précisément de Nkol-Metet a quelques kilomètres de Mbalmayo

Pourquoi Façade sombre?

Parce que l’essai parle des aspects lugubres de la société voilà pourquoi j’ai choisi le titre SOMBRES FACADES
Des aspects lugubres comme?

Comme entre autres les crimes rituels qui sont pleine expansion sur l’ensemble du territoire.
Les crimes rituels parlons-en qu’est ce qui peut animer les auteurs?

Nous ne pouvons pas le savoir mais à mon avis ça ne peut être que des motivations malsaines. Il faut être déshumanisé pour poser de tels actes. Ça ne peut être que diabolique peu importe pourquoi on se livre à de telles pratiques on ne peut être animé que par un esprit satanique

Il y’a une campagne récemment lancée par un collectif contre ces crimes, soutenez-vous cette action?

Je ne suis pas particulièrement impliquée dans cette action. Mais je pourrai dire en effet que je soutiens cette action. Puisque le combat que nous menons est le même bien que nous procédons chacun a sa manière. Le but est le même celui de décrier pour signifier notre indignation face a de telles pratiques

Et le mariage pour tous?

Je respecte le choix des uns et des autres mais je suis contre le fait de promouvoir cette sexualité chez nous au Cameroun. C’est une sexualité à risque qui comporte beaucoup d’inconvénients et si déjà le Camerounais moyen n’arrive pas à manger à sa faim je doute fort qu’il soit à mesure de gérer les méfaits de l’homosexualité.

Tu as aussi évoqué l’infidélité, que penses-tu du fait qu’on dise qu’une bonne fille à trois à cinq mecs?

Nous ne pouvons pas parler des infidélités sans regarder en amont ce qui en est la cause. La pauvreté est l’une des causes de tous ces maux. Je parle davantage des drames qui résultent de ses infidélités. Quand dans les medias nous assistons à des meurtres passionnels des scandales etc… Dès ce moment le sujet mérite d’être soumis à notre analyse. Nous ne pouvons pas stopper les infidélités mais les conséquences sont parfois si désastreuses qu’il devient impossible de se taire

On t’a vu active sur le cas Nathalie et Samuel, c’est quoi la façade sombre de cette histoire?

Écoute je me réserve souvent de parler des affaires que je nomme privée. Mais j’ai écrit poussée par un sentiment de révolte parce que j’estime que personne n’a le droit de payer de sa notoriété. On ne choisit pas de devenir célèbre c’est Dieu qui rend toute chose possible dans la vie d’un homme. L’art n’a pas de parti, l’art plaide pour l’équité et la justice. Autant je suis contre le fait de promouvoir l’homosexualité autant je suis contre le fait de promouvoir les partouzes. Les gens sont libres de vivre leur sexualité comme ils l’entendent mais nous ne sommes pas obligés que les gens nous imposent leurs histoires de sexe.

Et quid des histoires de sorcellerie donc tu évoques, tu n’as pas peur ?

Non, je parle de la sorcellerie de manière générale. Le mot peur n’existe pas dans mon vocabulaire. Il m’arrive très peu voire jamais d’utiliser ce mot. Je ne connais pas la peur j’ai une forte personnalité et j’arrive a dominer mes émotions quelles qu’elles soient. Le pouvoir que quelqu’un a sur ma vie, c’est le pouvoir que je lui donne. Je n’ai peur de rien.

Ton mot de fin

Je profite de l’occasion pour exprimer ma fierté envers certaines de nos ainés qui contribuent à rehausser l’image de la femme Camerounaise notamment Charlotte Dipanda, Claire Mimboe Ndi Nsamba, Lady Ponce et bien d’autres…

12788094_985586188162141_1230564438_n12784423_985755974811829_1464071605_n Propos recueillis Par Joseph Dzéné