Pourquoi les stars ne vont pas faire des spectacles au Septentrion ?

coco-argenteeA la suite de ce débat publié dans Chap Chap magazine du mois de novembre 2016, beaucoup d’artistes se sont résolus à faire des concerts au septentrion…On annonce Coco Argentée,Mani Bella, Koffi Olomidé et pleins d’autres stars.


Nikodemus Hinsia

Je pense que le problème est au niveau des préjugés. Quand une grande star opte aller au grand nord pour un spectacle son entourage parmi lequel le manager lui donne une mauvaise image du Nord. Tantôt au nord ce sont des illettrés, ils n’aiment pas les spectacles, il y’a Boko haram au grand-nord. C’est un blocage pour la grande star, les raisons sont ainsi fondés pour ne pas faire un tour chez nous les » Wadjos ». Je tiens à saluer le manager du groupe X-Maleya pour leur méga giga concert géant au stade omnisport de Garoua ayant fait déplacer même le gouverneur Abate Jean Edii et son épouse. Lors du point de presse avec les médias nous avions bien échangé. Faut que les barrières des mentalités soient brisés on pourra voir une Chidinma ou Coco Argentée au Nord.

Maimounatou Bourzaka

Monsieur, la star (petite ou grande) ne se lève pas tout seul pour une prestation dans une quelconque ville. Il faut qu’elle soit au préalable invitée. Au Nord, je prends l’exemple de Garoua.ma ville, là-bas il n y’ a que Kanao qui se bat à faire venir les artistes. On a eu les X-Maleya et autres. Pour le plus grand bonheur du public qui a massivement répondu présent. Le problème d’invitation révèle aussi un autre qui est celui des moyens. Est-ce que ceux qui invitent les stars ont assez de moyens pour faire venir de grosses pointures? Par ailleurs il y a aussi les préjugés qui entrent en jeu. Pour certains le Nord rimerait à la barbarie, la villageoise mais surtout à l’insécurité. Peut-être que ces fameuses stars ont peur.

Steve Tchonet

Pour moi ce n’est pas la faute des artiste mes plus de nos frère de ces différentes villes, ils sont pour ne pas trop dire xénophobes il n’ont pas l’esprit de partage des cultures et reste terré dans leur mutisme et ne cherche pas à partager ni à en savoir plus c’est le cas même chez la jeune fille la bas, je pense que c’est à eux de nous ouvrir la porte, en effet mon comptons la population de la qui suive une diversité dans la musique

Diosky Moresmo

Ce n’est pas que la faute des artistes, mais surtout des organisateurs ou promoteurs de spectacles. L’artiste est comme un pion, partout l’obligation se présente, il y va. Surtout, si c’est bien rémunéré. Le tort revient aussi à l’Etat, qui n’a pas construit de véritables salles de spectacles. Au finish, les médias qui n’ont jamais presque décrié cette injustice comme vous le faites actuellement.
Propos recueillis par Fidelis Ateba