MVENG : « la musique pour moi c’est le meilleur moyen de communiquer et de partager »

De Estel Mveng à MVENG, elle reste une chanteuse à la voix suave, et pleine d’émotion qui au fil du temps et de par ses nombreux spectacles très particuliers, conquière le cœur de son public. MVENG AMOUGOU ESTELLE, artiste musicienne camerounaise, répond à nos questions.
mveng
Parles-nous de tes débuts dans la musique et à quel moment tu décides d’En faire Une carrière

Alors je dirai plutôt que ce n’est pas la musique mais l’art qui m’a apprivoisée depuis l’âge de 6 ans, ou j’ai été la meilleure danseuse et mascotte de l’école primaire, après j’ai commencé à apprendre le solfège au collège le SILLON qui appartenait paix a son âme au révérend père MVENG que je n’ai pas connu hélas ! Ensuite au collège Bonneau ou j’ai été successivement à La fanfare (tambour, clarinette), et au club musique. En arrivant à l’Université a N’Gaoundéré j’entre dans le club musique et je gagne un prix de meilleur chanson a l’alliance Franco -camerounaise Adamaoua. Je décide de m’abandonner à La musique après avoir refusé d’entrer à La police bien qu’ayant réussie au concours. Quelques années plus tard, je suis recrutée a La CRTV en tant que musicienne mais bon, avec ma belle performance scénique et vocale, être considérée comme un sous employé ne m’arrangeais pas trop encore que chez nous, tous ceux qui portent le nom MVENG sont la tête et non la queue, alors je décide intérieurement de me lancer et par miracle mn oncle et manager Ondoa marcel dépose ma candidature pour le prix découverte musique Goethe institut et Je sors lauréate .je rends grâce à Dieu d’ailleurs!

C’est quoi ton style musical et pourquoi ce choix ?

Je n’ai pas un style, j’écoute juste ou mon cœur m’emmène quand il veut bien ! Mais généralement, on nous appelle les chanteurs de la forêt, style folklorique, musique World Mais bon moi je suis mon cœur.

La musique pour toi c’est quoi ? Et déjà combien d’albums ou single sur le marché ?

La musique pour moi c’est le meilleur moyen de communiquer et de partager. Jusqu’ici je n’avais qu’un maxi de 4 titres dont j’ai jamais fait la promotion (Afrika, Bore,Pole Gwa,Ane moans) et Mon spectacle « le cœur qui chante » qui a été présenté au Goethe et ma permis d’être invitée par l’institut français de Douala, Mais qui n’est pas encore présenté officiellement

En tant que femme chanteuse tu rencontres certainement beaucoup de difficultés ! Qu’est ce qui fait ta force ?

Notre difficulté est de ne pas être comprises des autres mais bon c’est la vie, je m’accroche a mon Dieu a moi et à ma culture et je travaille, je fais ce que j’ai à faire.

Le live au Cameroun particulièrement est moins pratique, selon toi qu’est ce qui peut en être la cause ?

À mon avis le live coute Cher simplement et donc nous préférons La facilité. Apres il y en a qui n’y trouvent pas leur compte, ils préfèrent rester dans leur playback et tout, ça les évite beaucoup de choses looll, mais pourtant le live est bien et nécessaire pour tout bon chanteur.

Comment te vois-tu dans 5 ans ? Des projets à venir ?

Alors, dans 5 ans j’aimerai être une icône, une ambassadrice de ma culture mais c’est Dieu qui dispose je remets mon petit être qui ne tient qu’à un son souffle de vie entre ses mains. En ce qui concerne mes projets, à court terme, eeuuhh je compte bien faire une déclaration officielle à la presse sur une modification importante de mon nom : je passe de Estel Mveng à MVENG tout simplement, les raisons je les donnerai le moment venu. Après il y a la préparation de la sortie très bientôt de mon nouveau projet.

Tu as participé à FAME, comment sors tu de là ? Un mot dessus ?

FAME, une très belle expérience surtout méritée. J’en ressors plus forte et fière parce que j’ai l’espoir de pouvoir réussir et je suis rassurée qu’il y a plus des personnes de bonne foi et travailleuses contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire. Sincèrement je voudrai dire merci aux medias qui ne font pas juste qu’écrire Mais qui aiment mes spectacles et merci à TONY MEFE, pour cette belle initiative.

Les différents festivals internationaux et/ou locaux auxquels tu aimerais participer ?

Alors ils sont plusieurs auxquels je vais postuler Mais je serai fiere encore plus de faire partie des groupes qui tiendront La chandelle peut être au MASA ou encore à VISA FOR MUSIC ou d’autres encore dans le cadre du catalogue Fame dont je fais partie.

Interview réalisée par LOVE LAURE MEKE