L’association MAIM d’Amour fait des dons dans les orphelinats et prisons du Cameroun.

img-20170605-wa0001
Du 03 au 07 juin 2017, l’association MaiM D’Amour fera le tour de certains orphelinats et prisons du Cameroun pur remettre des dons qui serviront au bon fonctionnement de ces derniers. Nous sommes allés à la rencontre de madame EPEE Lydienne, fondatrice de cette association.

En quelques mots présentez-vous.

Je me nomme EPEE Lydienne, je réside en Allemagne depuis plus d’une dizaine d’années. A l’heure actuelle je suis en congés de maternité et je suis au Cameroun mais j’ai fait mes études en Allemagne et j’y reste.

C’est quoi le but de votre présence au Cameroun ?

Je suis venue pour mon association ? Je travaille dessus depuis deux ans sur écrit, c’est l’association « MAIM D’AMOUR », elle est là pour aider les plus démunis du Cameroun précisément les femmes et les enfants. Pour une première, nous allons faire les dons dans les orphelinats et prisons par exemple, l’orphelinat Marie Thérèse a Bédi, l’hôpital laquinitinie de Yabassi, la prison de yabassi, la prison de New Bell mais le secteur des femmes et l’hôpital de logbaba. J’ai fait venir la majorité des dons de l’Allemagne et les activités iront du 3 au 7 juin.

Pourquoi s’intéresser seulement aux femmes et enfants ?

Bon il y aura aussi les garons mais c’est limité à un certain âge. Les femmes plus parce que nous avons des mamans isolées ici qui ont plusieurs enfants et se débrouillent pour leur survie et donc les moyens ne suffisent pas toujours pour pouvoir subvenir à leurs besoins, ce qui fait qu’il y’a beaucoup de jeunes qui souffrent et ne reçoivent pas forcément une bonne éducation et un bon suivi maternel. Alors, après cette action de dons, nous allons mettre sur pieds des centres de formation et des sociétés pour que les formés aient un emploi après formation.

Quelles sont Les différentes formations qu’on pourra avoir dans ces centres ?

Donc pour les jeunes filles on aura des formations en cuisine, en hôtellerie, en couture, des trucs ou elles n’ont pas vraiment besoin de diplômes. Pour les jeunes garçons, maçonnerie, menuiserie, électricité, mécanique etc.

Qu’est-ce qui vous a poussé à mettre sur pieds une association ?

Ce qui m’a poussé c’est déjà le fait que je n’ai pas eu une enfance facile, et à chaque fois que je viens au Cameroun pendant les vacances je me ballade dans les rues je vois la souffrance des jeunes et je me rend compte que nous qui sommes de l’autre côté nous avons l’opportunité de leur venir en aide, alors je me suis dit, l’argent que je prends pour payer des hôtels chers, des grands whiskies je peux l’utiliser d’une autre façon.

Comment se dérouleront en gros les activités de l’association MAIM D’Amour et pourquoi justement ces endroits précis ?

Les activités vont du 03 au 07 juin 2017 Dans les endroits cités plus haut. Je me suis rendue sur le terrain, par exemple à l’orphelinat marie Thérèse à Bédi et j’ai trouvé une maman qui s’occupe par amour de 20 enfants qui ne sont pas les leurs. Alors quand je vois ces enfants, je sais qu’ils ont de l’avenir mais cette femme a besoin de soutien pour aider ces enfants pas seulement en les nourrissant mais à les envoyer à l’école afin qu’ils aient un avenir radieux. En ce qui concerne les dons, ce sont des dons matériels, un peu de nourriture et du vestimentaire. Pour les enfants des jouets et autres cadeaux pour distraction et intellectuels aussi.

Avec qui travaillez-vous ?

Actuellement je suis au Cameroun, je travaille avec mon équipe, quand je ne suis pas là nous sommes connectes via les réseaux sociaux. Mais il y’a une au Cameroun et une autre en Allemagne. Au Cameroun j’ai une représentante, celle qui fait toutes les démarches avec mon accord.

Croyez-vous pouvoir atteindre votre objectif ?

Oui oui j’y crois, vous savez, quand on fait un travail pareil, on doit le faire avec preuves, nous avons une page facebook dans laquelle toutes activités de l’association sont publiées pour que la diaspora camerounaise et les européens puissent voir et soutenir à leur niveau. Et si j’avais un message à passer c’est que chers frères compatriotes, nous sommes tous camerounais, nous ne pouvons pas changer le Cameroun mais nous pouvons participer à améliorer les conditions de notre pays. Donc j’ai besoin de votre aide, de votre soutien pour mener à bien ce projet. Nous sommes ouverts sur facebook association main d’Amour qui sera plus tard la fondation « Lydie main d’Amour ». Tout soutien sera le bienvenu.

Projets à long termes,

Dans le futur, j’aimerai, mettre sur pieds un centre d’accueil pour mères et enfants. Ça veut dire les jeunes filles de 14 ans seront accueillies avec leurs grossesses ou leurs enfants déjà nés et ensemble nous allons les accompagner sur le chemin de la responsabilité. On mettra sur pieds des entreprises qui recruteront les formés des centres qui seront également mis sur pieds. Nous allons entrer en collaboration avec les ambassades et l’Union Européenne pour que ces jeunes puissent recevoir le visa pour se former à l’extérieur. Et chaque trois mois, nous nous déplacerons dans les hôpitaux pour rendre visite aux malades et selon le cas de maladie nous prendrons le malade en charge. Les dates seront communiquées bien avant.

Où prenez ou prendrez-vous les fonds pour la réalisation de ce projet ?

Toutes les dépenses qui sont faites jusqu’ici viennent de mes poches mais à la longue nous lancerons des appels sur le net, dans les medias demandant de l’aide à la population et dans les pays où chaque membre de l’association se trouve. Nous organiseront des appels de dons.

Love laure MEKE